• Iconographie des chevaux colorés

    Nous présentons ici une série iconographique à l'appui d'une hypothèse d'histoire des religions: la série des cavaliers de l'Apocalypse de Jean serait d'origine indo-européenne, et probablement iranienne.

    André et Pierre Sauzeau ont publié deux articles dans la Revue d'Histoire des Religions (RHR, 1995, fasc. 3 et 4) sur la structure symbolique des chevaux colorés de l'Apocalypse. Dans le texte de Jean (VI), les couleurs des quatre chevaux  (blanc, rouge, noir, "chlore") correspondent à celles qui sont associées aux quatre fonctions indo-européennes, dont nous proposons la théorie, pour compléter les trois fonctions "duméziliennes". En outre, les explications du narrateur et les attributs de chaque cavalier correspondent parfaitement à la fonction suggérée par la couleur du cheval (couronne, épée, balance, mort et enfer). L'arc du premier cavalier, resté énigmatique pour tous les commentateurs, oriente vers l'Orient iranien, où l'arc est l'arme royale par excellence – comme en Inde.

     

     

    Les quatre cavaliers de l'Apocalypse (Beatus de Facundus, 1047)

     


    On trouvera donc ici quelques unes des représentations de ce passage de l'Apocalypse de Jean, dont les plus anciennes (Xème et XIème s.) sont empruntées aux manuscrits reproduisant le commentaire de Beatus de Liebana (moine espagnol du VIIe s., dont l'œuvre a été un best-seller du haut moyen-âge). Les couleurs des chevaux représentés sont sans doute peu intéressantes, ne serait-ce que pour des raisons techniques ou de conservation. Le détail le plus important est la position du premier cavalier (qui tire tourné vers l'arrière, comme les Scythes ou les Parthes), détail qui paraît un lointain écho de l'origine iranienne de ce thème eschatologique.

    Voici une statuette du VIe s. av. J.-C. représentant une Amazone qui combat "à la Scythe" (les Scythes étaient des nomades de langue iranienne):

    Amazone qui tire en arrière

     

    Et voici, le roi sassanide (dynastie qui règne sur l'Iran de 224 à 651) à la chasse. On notera, outre la position caractéristique de l'archer, la forme de sa couronne, que l'on comparera avec celle du premier cavalier, par exemple sur le Beatus de Facundus ou sur les suivants.

     

     

    Accueil

    Accueil

     

    Beatus d'Urgell (975)

    Beatus d'Urgell

    Beatus de Valladolid (vers 970)

    Accueil

     

    La tradition du cavalier scythe ou parthe tend à s'affacer. Dans l'Apocalypsre de Saint-Sever (Landes; 1060-1070), le cavalier blanc a perdu cette position caractéristique.

    Accueil

     

    Beatus de Silos (vers 1100)

    Bibliographies

     

    Certains enlumineurs sont même à la pointe du progrès technique : le premier cavalier porte une arbalète... (Beatus de Osma; 1086)

    Accueil

    Il est cette fois clairement assimilé au Christ, suivant une interprétation empruntée à un autre passage de l'Apocalypse.

    Beaucoup plus tard, l'enlumineur de la Bible d'Ottheinrich (1530-1532) illustre une autre interprétation, selon laquelle l'arc du 1er cavalier est l'arc-en-ciel.

    Bible d'Ottheinrich

    Mais, curieusement, la position caractéristique des cavaliers archers iraniens se retrouve au XVe siècle, dans certaines gravures (Bible de Cologne) et chez le flamand Memling (Saint Jean Baptiste et Saint Jean l'Évangéliste, Bruges, 1479).

     

    Accueil

    Accueil

     

    Le génie de Dürer fait exploser le schéma narratif et fonctionnel de l'image traditionnelle: les cavaliers attaquent de front au lieu de se succéder; bien entendu, pas de couleurs; las attributs deviennent des armes, y compris la balance... Le point de vue privilégie la mort, au premier plan.

     

    Accueil


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Léléchoux
    Vendredi 26 Novembre 2010 à 20:47

    Papa enters the technology. Emotion.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :